Evenement UFC

Découvrez les KO les plus violents de l'UFC [2023]

Max Holloway, Sean O'Malley et Israel Adesanya livrent des KO massifs
Découvrez les KO les plus violents de l'UFC [2023]
Découvrez les KO les plus violents de l'UFC [2023]
Partager :

Il n’y a rien dans le sport professionnel comme un KO vicieux. C'est revigorant pour certains et horrible pour d'autres, mais cela suscite toujours une véritable réponse émotionnelle. L’UFC n’a pas manqué de réactions en 2023.

Quatre pay-per-views consécutifs de l'UFC ont entraîné des arrêts dans l'événement principal. L'édition la plus récente de cette liste est Sean O'Malley, qui a décroché son billet pour la célébrité avec un superbe TKO au deuxième tour contre l'ancien champion des poids coq de l'UFC, Aljamain Sterling. Max Holloway a maintenu l'élan lors de la Fight Night de la semaine suivante avec un arrêt des temps forts de "The Korean Zombie" Chan Sung Jung.

La liste devra sortir quelque chose de vraiment spécial s’ils veulent être à la hauteur du KO de l’année CBS Sports 2022 , le coup de tête choquant de Leon Edwards bouleversant Kamaru Usman. Si cette liste est une indication, les combattants sont certainement prêts à relever le défi.

Vous trouverez ci-dessous une liste des meilleurs KO de l'UFC en 2023. Cette page sera continuellement mise à jour tout au long de l'année, alors revenez fréquemment pour voir les nouvelles entrées.

Umar Nurmagomedov bat. Raoni Barcelos (14 janvier)

Nurmagomedov a désigné un des premiers prétendants au titre de KO de l'année sur la toute première carte UFC de 2023. Nurmagomedov, qui n'avait jamais marqué de KO instantané en 15 combats professionnels, a mis à plat Barcelos avec un tir qui a dérouté même le Russe. Le combattant invaincu a respiré un coup de genou mais a rattrapé Barcelos avec une courte main gauche tandis que Nurmagomedov était sur un pied. Le coup sournois a immédiatement éteint les lumières et a valu ses nombreuses rediffusions.

Dan Ige déf. Damon Jackson (14 janvier)

Ige a un sérieux coup de poing et a été à la hauteur de son surnom de « 50K » grâce à un crochet gauche vicieux qui lui a valu un bonus de performance de la nuit. Ige a surpris Jackson qui arrivait et l'a immédiatement laissé tomber. Aucune prise de vue de suivi n'était nécessaire alors qu'Ige s'éloignait avec désinvolture. Jackson n'a pas évité le coup de poing, mais il a évité de peu le désastre. Jackson s'est effondré suite à la chute, les talons tournés vers l'extérieur et les genoux repliés. Heureusement, il a pu quitter l'Octogone avec la force de ses deux pieds.

Ismaël Bonfim déf. Terrance McKinney (21 janvier)

Les attentes étaient grandes pour Bonfim après un parcours réussi sur les « Contender Series » et sur le circuit régional. Pourtant, Bonfim avait un ennemi dangereux en la personne de Terrance McKinney à l'UFC 283. Le combat n'était pas particulièrement compétitif. Bonfim a pris le dessus sur McKinney au premier tour et l'a dépoussiéré au deuxième tour. Bonfim a frappé l'embout buccal de McKinney avant de lancer un double genou volant qui s'est éteint et a planté le visage de McKinney.

Bruno Ferreira bat. Grégory Rodrigues (21 janvier)

Rodrigues s'était réchauffé auprès des fans de l'UFC avec une puissance à élimination directe qui correspondait à son esprit indomptable. Les victoires d'arrêt contre Chidi Njokuani et Julian Marquez ont fait passer Rodrigues pour un gros problème. Ferreira a changé tout cela. Rodrigues s'est laissé ouvert tout en appuyant sur l'action et a mangé un gros coup de Ferreira à l'UFC 283 qui l'a séparé de sa conscience. C’est un méchant coup de poing qui a amélioré Ferreira à 10-0 et l’a couronné comme un combattant gagnant de l’UFC.

Johnny Walker déf. Paul Craig (21 janvier)

Nurmagomedov n'est pas le seul combattant à avoir réussi un gros tir d'un pied. Une semaine après le titre de KO de l'année de Nurmagomedov, Walker a offert une solide finition à l'UFC 283. Walker a lancé un coup de pied tôt que Craig a capté. Sans se laisser décourager, Walker a lancé un barrage de mains droites et de poings arrière qui ont fait tomber Craig par la clôture. Walker a continué à bombarder Craig avec des coups de poing alors que Craig s'accrochait à la jambe de Walker pour sa vie. L'arbitre a déterminé que sa défense n'était pas intelligente et a arrêté le combat quelques instants plus tard.

Rinya Nakamura déf. Toshiomi Kazama (4 février)

D'une manière générale, quelqu'un touche la toile lorsque deux combattants acceptent de se mettre dans la poche et d'échanger. Nakamura était le bénéficiaire d'un tel échange. Nakamura a débouché un méchant crochet du gauche 30 secondes après le début du combat qui a fait rebondir la tête de Kazama contre la toile. Le KO rapide a consolidé Nakamura en tant que vainqueur de la série des poids coq « Road to UFC ».

Justin Tafa déf. Parker Porter (11 février)

Tafa a donné à Porker une douloureuse leçon sur les raisons pour lesquelles vous ne vous mettez pas à portée les mains baissées. Tafa a plongé ses compatriotes australiens dans une frénésie lorsqu'il a laissé tomber Porter avec un contre-crochet droit et un uppercut gauche. Le tir a envoyé Porter voler. Tafa a évoqué son compatriote poids lourd né en Nouvelle-Zélande, Mark Hunt, en s'éloignant sans aucun plan de suivi. L'ensemble du combat n'a duré que 66 secondes.

Jordan Leavitt bat. Victor Martinez (25 février)

Leavitt avait besoin de faire bonne impression après avoir été soumis par Paddy Pimblett et c'est exactement ce qu'il a fait contre Martinez. Leavitt n'a marqué que son deuxième KO en carrière, et le premier via des frappes, de manière impressionnante. Leavitt a blessé Martinez avec un coup de pied au corps, a assuré le corps à corps et l'a puni avec les genoux et les coudes à la tête et au corps. Martinez n'a pas pu résister à l'assaut et est tombé contre la clôture. Tout un rebond pour Leavitt.


Marc-André Barriault déf. Julian Marquez (4 mars)

Barriault a rebondi après un premier tour difficile et a fait payer à Marquez son succès précoce. Marquez avait l'air plus vif que d'habitude au premier tour, atterrissant plus fréquemment et avec une meilleure précision que son adversaire canadien. Ses efforts n’ont cependant pas persisté pendant deux tours. Marquez était visiblement fatigué au deuxième tour et Barriault - à la hauteur de son surnom de "Powerbar" - a maintenu une production constante. Barriault a soutenu Marquez jusqu'à la clôture et a déclenché un nombre impressionnant de frappes. L'arbitre Mark Smith s'est contenté de laisser Marquez absorber le coup après coup malgré que Marquez ait perdu son porte-parole, bombardant à plusieurs reprises et se détournant. Le nombre total de frappes au deuxième tour était de 95 à 35 en faveur de Barriault avant que le combat ne soit heureusement interrompu.

Ian Garry déf. Chanson Kenan (4 mars)

Garry est la marchandise. Le combattant irlandais a rebondi après avoir été renversé au premier tour et a mené le combat contre son adversaire. Garry avait l'air si habile lors de l'échange final, reculant Song contre la clôture et le faisant craquer avec un genou. Garry a enchaîné avec deux tirs durs au corps, s'est penché en arrière pour esquiver la contre-attaque et a bombardé son ennemi pour la fin du troisième tour. Garry s'est amélioré à 11-0 et Song est reparti avec toutes sortes d'écorchures, de contusions et d'enflures.

Dricuss du Plessis déf. Derek Brunson (4 mars)

Brunson a annulé sa retraite prévue et cela s'est très mal terminé pour le prétendant éternel. Brunson s'est plutôt bien battu au premier tour contre un adversaire physiquement imposant, de 10 ans son cadet. Malheureusement pour Brunson, il n'a pas pu maintenir le rendement et a commencé à souffrir lors du deuxième tour. Du Plessis a été offensif pendant la majeure partie du tour avant de laisser tomber Brunson dans les 30 dernières secondes. Du Plessis se mit au travail avec le sol et la fourrière. Le corner de Brunson devrait être applaudi pour avoir jeté l'éponge, mais le mal était déjà fait. C’était la deuxième fois en 2023 qu’un combat sur cette liste se terminait à 4 :59 d’un tour.

Kevin Holland déf. Santiago Ponzinibbio (8 avril)

Faire du commerce avec la Hollande est mauvais pour la santé. Holland a marqué le deuxième dernier arrêt de son mandat à l'UFC avec un KO de Ponzinibbio au troisième tour à l'UFC 287. Holland était généralement le meilleur des deux combattants, comme en témoigne la capacité de Holland à renverser Ponzinibbio sur un pied au premier tour. Holland a décroché un long crochet gauche dans le cadre final du combat qui a planté Ponzinibbio face à lui. Un seul tir de suivi a suffi à l’arbitre pour le faire signe.

Rob Font déf. Adrian Yanez (8 avril)

Font contre Yanez était amusant aussi longtemps que cela durait. Deux des boxeurs les plus pointus de l'UFC se sont affrontés à l'UFC 287. Font avait besoin d'une victoire de rebond tandis que Yanez était présenté comme la prochaine grande nouveauté chez les poids coq. Les deux combattants ont eu leur chance, mais ce sont les combinaisons supérieures et les mouvements de tête de Font qui ont scellé l'affaire. Font a fait vaciller Yanez avec de multiples combinaisons et l'a envoyé voler avec une monstrueuse main droite. L'ensemble du combat a duré moins de trois minutes.

Israël Adesanya bat. Alex Pereira (8 avril)

Il a fallu à Adesanya quatre tentatives dans deux sports différents, mais il a finalement vaincu le cauchemar qui hantait sa carrière par ailleurs sublime dans les sports de combat. Adsanya a récupéré son championnat des poids moyens de l'UFC avec un KO passionnant au deuxième tour d'Alex Pereira dans l'événement principal de l'UFC 287. Adesanya a mené Pereira contre la clôture et a décroché une paire de mains droites et une gauche qui ont laissé tomber le champion en titre. Un tir de suivi au sol a nettoyé Adesanya de sa peste de Pereira.

Brandon Royval bat. Matheus Nicolau (15 avril)

Royval a mis toutes ses frustrations de la semaine de combat dans un arrêt épique de Nicolau. Ce combat de poids mouche mettait en vedette deux des meilleurs prétendants de la division, mais a été enterré dans les préliminaires. Royval, qui a participé au concours avec les honneurs du combat de la nuit dans 50 % de ses combats à l'UFC, a été vexé par le placement de sa carte. Royval a déclaré à CBS Sports qu'il avait "maîtrisé le chaos" avant l'UFC Fight Night mettant en vedette Max Holloway contre Arnold Allen à Kansas City. Royval a stupéfié Nicolau avec une combinaison créative et inattendue de genoux et de coups de poing. Il a sauté sur sa proie blessée, frappant Nicolau avec des coups au sol pour l'arrêt du premier tour.

Edson Barboza bat. Billy Quarantillo (15 avril)

Barboza l'a toujours. Onze ans après avoir marqué l'un des KO les plus emblématiques de l'histoire de l'UFC, un KO de Terry Etim sur un rouet, Barboza continue de séparer les ennemis de la conscience. Quarantillo a fait un effort concentré pour presser Barboza afin de neutraliser ses frappes notoirement dangereuses. Quarantillo est revenu au puits trop souvent et Barboza a capitalisé avec un contre-genou emphatique qui a immédiatement laissé tomber Quarantillo. Barboza a remonté le temps, a maintenu sa place dans la hiérarchie des poids plume et a fait taire ceux qui disaient qu'il avait trop de longueur dans la dent.

Yan Xiaonan déf. Jessica Andrade (6 mai)

Xiaonan a décroché son ticket pour la course au titre à l'UFC 288 en dépoussiérant rapidement un ancien champion des poids paille. Andrade a exécuté le pire plan de match possible, entrant imprudemment à portée de son adversaire. Xioanan a débouché un gros coup de poing qui a laissé tomber Andrade pour une victoire par KO à moins de la moitié du premier tour.

Matt Brown déf. Cour McGee (13 mai)

Il n’y a peut-être pas de combattant qui incarne leur surnom de manière plus authentique que « The Immortal » Matt Brown. Le joueur de 42 ans a entamé son 43e combat professionnel contre McGee à Charlotte. Brown prenait du retard au premier tour mais a changé sa fortune avec un coup de poing parfait. Brown a glissé hors de la ligne médiane, esquivant le coup de poing de McGee et délivrant un abandon d'un coup sûr.

Ian Machado Garry bat. Daniel Rodriguez (13 mai)

Bon retour sur la liste, Garry. Le combattant irlandais en plein essor a réussi son test le plus difficile avec brio, terminant un Daniel Rodriguez ultra-dur en moins de trois minutes. Un coup de tête a mis en place la séquence de fin du combat. Garry s'est amélioré à 12-0 avec cette victoire et a fait sa première apparition dans le classement officiel des poids welters de l'UFC au 13e rang.

Carlos Diego Ferreira bat. Michael Johnson (20 mai)

Ferreira a rendu Johnson raide comme un tableau au début du deuxième tour de leur collision de cartes principales. Ferreira a décroché une boucle à droite qui a attrapé Johnson carré au menton. Le tir était effrayant. Johnson était visiblement inconscient avant de toucher le tapis et a mis un certain temps à se réveiller.

DIEGO FERREIRA L'A DORMI 😱 #UFCVegas73 pic.twitter.com/OhiPMr1oaq

– UFC (@ufc) 20 mai 2023

Joaquin Buckley bat. André Fialho (20 mai)

Buckley continue d'accumuler les arrêts. Cela ne tient pas la route de son KO de l'année 2020 contre Impa Kasanganay, mais le coup de tête de Buckley KO de Fialho était joli. Buckley a levé sa jambe gauche et a rattrapé Fialho. Buckley s'est approché avec désinvolture et a fait craquer Fialho avec un coup de poing inutile pour ponctuer le combat.

JOAQUIN BUCKLEY EST UNE MACHINE À KO 😱 @NewMansa94 ajoute UN AUTRE point culminant à sa bobine ! #UFCVegas73 pic.twitter.com/7D6l8hfWJN

– UFC (@ufc) 20 mai 2023

Jim Miller déf. Jesse Butler (3 juin)

La 25e victoire record de Miller à l'UFC était également la plus rapide de sa remarquable carrière de 54 combats. Butler, un remplaçant à court terme, a été sévèrement dépassé lors de l'UFC Fight Night à Vegas. Miller a débouché un coup de poing infernal qui a assommé Butler en 23 secondes chrono. Miller a étendu un certain nombre de records UFC qu'il détenait déjà, notamment : le plus grand nombre de victoires UFC (25), la plupart des combats UFC (42) et le plus grand nombre de finitions UFC légères (15).

TRAVAIL RAPIDE POUR JIM MILLER 😤 #UFCVegas74 pic.twitter.com/JQV7QJCNn5

– ESPN MMA (@espnmma) 4 juin 2023

Manuel Torres bat. Nikolas Motta (17 juin)

Il y a peu de choses dans les sports de combat qui peuvent égaler la brutalité d’un coude parfaitement posé. Torres, ancien élève des "Contender Series", a prolongé sa séquence de victoires consécutives au premier tour à cinq de suite avec un coup de coude écrasant contre Motta. L'arrivée s'est déroulée en moins de deux minutes et a consolidé Torres comme une perspective montante dans la division des poids légers.

Manuel "El Loco" Torres a atterri sur le bouton contre Nikolas Motta 🇲🇽 #UFCVegas75 pic.twitter.com/xoO8MNI08Q

– UFC sur TNT Sports (@ufcontnt) 18 juin 2023

Robbie Lawler déf. Prix ​​​​Niko (8 juillet)

Quel moyen de sortir. Lawler était à la recherche de sa 30e victoire en carrière lorsqu'il a été associé à Niko Price lors du match de retraite de Lawler lors de l'UFC International Fight Week. C'était certainement un match gagnable, mais certains s'inquiétaient de la capacité d'un Lawler résisté à la guerre à endurer. Eh bien, l’ancien champion des poids welters de l’UFC a remonté le temps et a conclu sa carrière légendaire avec un dernier KO.

Un KO incroyable pour couronner une carrière incroyable ! 🥹

L'impitoyable Robbie Lawler revoit son incroyable KO de 35 secondes contre Niko Price à # UFC290 💥 pic.twitter.com/SrKgSir2MC

– UFC sur TNT Sports (@ufcontnt) 9 juillet 2023

Roman Kopylov déf. Claudio Ribeiro (29 juillet)

Kopylov a connu un début difficile à l'UFC, mais a stabilisé le navire de manière effrayante. Kopylov a terminé Ribeiro avec un coup de tête vicieux qui était aussi effrayant audible que visuellement effrayant. C'était la troisième victoire consécutive de Kopylov et il a ensuite appelé Sean Strickland, le poids moyen classé n ° 5 de l'UFC.

LE NASTY HEADKICK DE KOPYLOV GARDE RIBEIRO 😱 # UFC291 EN DIRECT sur ABC et ESPN 🍿 pic.twitter.com/ZX8Gb4hUC3

– ESPN MMA (@espnmma) 30 juillet 2023

Derrick Lewis déf. Marcos Rogerio de Lima (29 juillet)

Lewis a dû sentir que Jorge Masvidal était dans le bâtiment parce que "The Black Beast" a lancé un genou volant pour lancer son combat à l'UFC 291. C'était sans doute plus impressionnant compte tenu de la masse de Lewis, mais moins mémorable car il ne l'a pas fait. Cela n’aboutira pas au KO one-shot que Masvidal a livré à Ben Askren. Pourtant, il n’a fallu à Lewis qu’une trentaine de secondes pour mettre la touche finale à une victoire monstrueuse.

Derrick Lewis est tout à fait un showman 🍿 😂 # UFC291

(h/t @larryfishermac ) pic.twitter.com/lzP9a5WuX2

– ESPN MMA (@espnmma) 31 juillet 2023

Justin Gaethje déf. Dustin Poirier (29 juillet)

Gaethje a gagné son statut de BMF de l'UFC avec un coup de tête tonitruant KO de Poirier à l'UFC 291. Gaethje a remporté la ceinture de cérémonie, a présenté de solides arguments pour se battre pour le titre des poids légers de l'UFC et a vengé sa défaite de 2018 contre Poirier d'un seul coup. . Ce fut un moment étrange étant donné que Leon Edwards a donné un coup de tête d'un coup au coéquipier de Gaethje, Kamaru Usman, lors de l'événement principal précédent à Salt Lake City.

Poirier tire sa casquette à Gaethje après son KO épique 🧢 #UFC291 pic.twitter.com/Iu1myHbUIo

– ESPN MMA (@espnmma) 30 juillet 2023

Sean O'Malley déf. Aljamain Sterling (19 août)

Bienvenue dans la célébrité, "Suga" Sean. O'Malley a fait taire ceux qui pensaient que sa popularité avait contribué à une chance non méritée au titre des poids coq à l'UFC 292. O'Malley a utilisé de manière experte son mouvement pour annuler le grappin suffocant de Sterling. O'Malley est resté calme, a vu son ouverture et a frappé Sterling avec un crochet droit ultra-rapide. Certains coups au sol et à la livre précis ont détruit Sterling et ont forcé l'arbitre à intervenir.

LE KO COMPLET @SUGASEANMMA !

Un bras droit qui restera dans l'histoire de l'UFC à l' #UFC292 ! pic.twitter.com/jM5MkPTxqK

– UFC (@ufc) 20 août 2023

Max Holloway a battu. "Zombie coréen" Chan Sung Jung (26 août)

Singapour a accueilli la dernière demeure du "Korean Zombie". L'ancien champion poids plume de l'UFC, Holloway, a envoyé son compatriote vétéran Jung à la retraite avec un KO palpitant faceplant lors de leur événement principal. C'était un match amusant ponctué d'une bagarre de marque "Zombie". Entendre la foule de Singapour chanter Jung hors de la cage a été un moment émouvant et au diable l'un des meilleurs résultats de retraite du MMA.

QUEL COMPTEUR DE HOLLOWAY 💥 #UFCSingapore pic.twitter.com/T48E35Ugro

– ESPN MMA (@espnmma) 26 août 2023
Partager :

Voir d'autres articles

Verification: RqjNX5i7yTbu72uNfv7HO1ES0jWuSOsJq_bhP_x5