MMA

Gina Carano s'allie à Elon Musk et attaque Disney en justice pour licenciement abusif suite à son renvoi de "The Mandalorian"

Le Muskalorian vient en aide à 'Conviction' pour poursuivre Disney
Gina Carano s'allie à Elon Musk et attaque Disney en justice pour licenciement abusif suite à son renvoi de "The Mandalorian"
Gina Carano s'allie à Elon Musk et attaque Disney en justice pour licenciement abusif suite à son renvoi de "The Mandalorian"
Partager :

Gina Carano ne va pas partir sans bruit. L'ancienne tête d'affiche du Strikeforce a été licenciée de la série The Mandalorian sur Disney+ après que ses publications «abjectes» sur les réseaux sociaux aient attiré l'attention de la foule de Twitter. Dans les jours qui ont suivi, «Conviction» a été mise en retrait sur les médias sociaux.

La police du politiquement correct n'a pas, en effet, laissé Gina tranquille. Beaucoup de choses ont changé au cours des trois années qui ont suivi l'annulation de «Cara Dune». Ben Shapiro s'est associé à Gina Carano et Disney a commencé à produire des échecs au box-office.

Elon Musk a acheté Twitter et a lancé l'idée de restaurer la liberté d'expression sur les médias sociaux. Quel est le lien avec le procès de «Conviction» ? Gina Carano explique : «Il y a quelques mois, Elon Musk a tweeté que s'il y avait des personnes licenciées pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression sur la plateforme, il aimerait leur offrir une représentation juridique. L'offre était noble, mais je n'aurais jamais pensé que quelqu'un soutiendrait mon cas contre Lucasfilm/Disney. J'ai répondu "Je pense que je suis éligible" et des milliers de personnes étaient d'accord, mais je ne m'attendais à rien.»

«À ma grande surprise, j'ai reçu un courriel d'un avocat embauché par X pour étudier mon histoire et beaucoup d'autres», poursuit Carano. «Après leur avoir envoyé autant d'informations que j'ai pu rassembler ces derniers mois, mes avocats actuels et X croient fermement en mon cas et vont de l'avant. Je tiens à exprimer ma gratitude et mes remerciements les plus profonds à Elon Musk et X pour m'avoir donné l'opportunité de présenter mon cas.»

Carano poursuit en justice pour licenciement abusif et discrimination sexuelle. «En signe de l'engagement de la société X en faveur de la liberté d'expression, nous sommes fiers d'apporter un soutien financier au procès de Gina Carano, l'autorisant à rechercher la justification de ses droits à la liberté d'expression sur X et à travailler sans intimidation, harcèlement ou discrimination», a déclaré Joe Benarroch, responsable des opérations commerciales pour X.

Carano, âgée de 41 ans, a connu une carrière cinématographique stable mais peu spectaculaire au cours des années qui ont suivi sa défaite très médiatisée contre Cris Cyborg sous la bannière Strikeforce. On parlait d'une éventuelle transition vers l'UFC ; cependant, Dana White et ses collègues ont trouvé «comique» de traiter avec les avocats de divertissement de Carano et leur partenariat n'a jamais vu le jour.

Les «textos dégoûtants» n'ont sûrement pas aidé non plus.

Partager :

Voir d'autres articles

Verification: RqjNX5i7yTbu72uNfv7HO1ES0jWuSOsJq_bhP_x5