MMA

Libéré du cirque du Bellator, Michael 'Venom' Page est prêt à briller à l'UFC

MVP libéré de Bellator, prêt à briller à l'UFC !
Libéré du cirque du Bellator, Michael 'Venom' Page est prêt à briller à l'UFC
Libéré du cirque du Bellator, Michael 'Venom' Page est prêt à briller à l'UFC
Partager :

Michael "Venom" Page répond aux doutes et domine Kevin Holland à l'UFC 299

Le combat de samedi soir a permis à Michael "Venom" Page de faire taire les sceptiques en dominant Kevin Holland sur trois rounds lors de l'UFC 299 et remportant une décision unanime.

On savait beaucoup de choses sur MVP avant ce combat. Il combat depuis une décennie sous la bannière de Bellator, produisant certains des moments les plus marquants de la promotion. Son talent pour les arts martiaux est inégalé et son sens du spectacle indéniable. Cependant, beaucoup doutaient de sa capacité à affronter de vrais talents de l'UFC.

Ce n'est pas simplement le fait des détracteurs. Bellator n'a jamais hésité à favoriser "Venom" pour encourager des extraits spectaculaires. Il y avait de nombreux combats à haut risque contre d'autres combattants de haut niveau dans sa catégorie qui n'ont jamais été sérieusement envisagés. Ce favoritisme flagrant a nui à la réputation de Page au fil des ans. La légitimité était difficile à obtenir, d'autant plus avec la visibilité réduite de Bellator ces dernières années.

Après une défaite par KO contre Douglas Lima en 2019, Bellator remet Page sur la voie des matchs exhibition. Il se venge de cette défaite face à Lima (avec une décision controversée à domicile), mais perd ensuite contre le champion intérimaire de Bellator, Logan Storley.

On avait donc un combattant qui brillait face aux adversaires de moindre niveau mais éprouvait des difficultés face aux meilleurs de Bellator. Comment s'en sortirait-il à l'UFC ? Il n'y a que quelques combats faciles dans la promotion, mais certains sont plus accessibles que d'autres. L'UFC a choisi Kevin Holland, un gardien prolifique des poids mi-moyens, pour tester leur nouvelle recrue et MVP s'est montré à la hauteur.

Holland possède un solide jeu au sol, mais n'a jamais développé sa lutte offensive pour emmener le combat au sol. Pourquoi le ferait-il? Il préfère rester debout et échanger des coups, ce qui fonctionne généralement bien pour lui lorsque son adversaire accepte. Michael "Venom" Page s'est prêté au jeu et a ensuite écarté son adversaire à distance pendant la majeure partie du combat, le ridiculisant de temps en temps.

Ce fut une performance impressionnante: malgré ses défauts, Kevin Holland n'est pas une blague. La victoire et la manière dont MVP l'a remportée balayent tout doute sur le fait que Page n'est que de la poudre aux yeux. Serait-il capable de résister à certains des lutteurs les plus agressifs et puissants de la division ? C'est une autre question, mais cela concerne également la moitié du top 15 des poids mi-moyens.

En parlant de cela, Michael "Venom" Page contre Stephen "Wonderboy" Thompson. Mettez cela en place !

Partager :

Voir d'autres articles

Verification: RqjNX5i7yTbu72uNfv7HO1ES0jWuSOsJq_bhP_x5